Les idées reçues


  • Je ne suis pas souple !!!!!


Tant mieux, vous ne ferez pas de jaloux comme ça !! La pratique de la Capoeira ne demande pas une grande souplesse contrairement à ce que beaucoup croient. 

Souvent, on confond souplesse et fluidité des mouvements. Le fait est que le capoeiriste ne s’arrête jamais donne cette illusion de souplesse.

 

De plus, comme dans toute activité physique, vous allez améliorer votre condition physique, dont la souplesse: elle n’est donc pas un prérequis, mais la conséquence de votre entraînement. Et quand bien même la souplesse ne s’améliorerait pas, ce n’est pas grave, « on s’en fout » !

Chacun son corps, chacun son rythme, chacun son évolution, mais surtout, chacun a sa place dans la Capoeira, souple ou non, ce n’est pas indispensable à sa pratique.

 

  • Je ne suis pas sportif !!


La Capoeira est bien plus qu’un sport. Elle est multifacette, elle est plurielle ! Il s’agit également d’une manifestation culturelle. Il est possible de la pratiquer de différentes façons, en recherchant une performance physique, mais aussi en recherchant un bien-être corporel, émotionnel et spirituel.


La Capoeira est une lutte, elle est l’héritage laissée par les esclaves africains sur les terres du Brésil.  Aujourd’hui, la notion de « jeu » est primordiale.

Nous « jouons » la Capoeira, nous ne combattons pas, nous ne dansons pas, nous « jouons » ! Cette notion est importante car au jeu s’associent le plaisir, l’amusement. La Capoeira est un art, ce n’est pas qu’un sport.

 

Comme pour la souplesse, beaucoup de qualités vont être développées de par sa pratique,  et vous risquerez de devenir même « sportif » malgré vous…

 

  • J’ai mal au dos, j’ai mal partout !!!!



La Capoeira est une activité douce, fluide et très progressive. Nous faisons beaucoup appel à nos mouvements de base, qui sont étudiés pour avoir une meilleure préservation musculaire et articulaire. Les cours commencent toujours par un échauffement, permettant de bien préparer le corps et diminuer les douleurs.

De plus, la Capoeira est un sport « sans contacts ». Ils n’apparaissent que lorsque les coups et esquives sont bien maîtrisés et assimilés. 

 

  • Je n’ai pas le sens du rythme !


Le rythme n’est pas inné dans notre société, je vous l’accorde. Mais le rythme s’apprend ! 

Cet apprentissage se fait rapidement et facilement car quasiment toujours travaillé en groupe. Ce qui permet de noyer ses petites erreurs d’apprentissage dans la foule, et… on ne s’en apercevra même pas… ou si… mais l’essentiel pour nous est de nous amuser et de participer !

Je suis trop vieux !!


Si tu as moins de 160ans c’est bon ! Toutes les générations pratiquent la Capoeira, nous avons même des familles entières qui partagent l’art Capoeira.